Mise en service en 2010, Enerbois est la plus grande centrale de biomasse sèche de Suisse romande. Située à Rueyres, dans le Gros-de-Vaud, cette installation valorise les sous-produits du bois (écorces, sciure et plaquettes) de la Scierie Zahnd pour produire de la chaleur, de l’électricité et des pellets. Pour faire fonctionner cette centrale 24h/24, nous pouvons compter sur le large savoir-faire des techniciens d’exploitation. Rencontre avec l’un d’entre eux, Hunar.

Parlez-nous de votre rôle au sein de la Centrale…

Chaque jour, il y a des tâches spécifiques à réaliser : maintenance préventive, analyses (qualité des pellets, séchoir, etc), gestion de la chaudière, de la turbine, du chauffage à distance et les réglages en continu. Tout ceci sans oublier les alarmes, les dépannages et tous les imprévus liés au fonctionnement très complexe de cette centrale. Il suffit parfois d’un aléa météorologique pour que tout soit déréglé. Les coups de stress sont fréquents ! J’écoute vivre l’usine et avec l’expérience acquise, je peux même détecter certains dysfonctionnements à l’oreille.

Quelles qualités sont nécessaires pour ce métier ?

D’abord, une bonne gestion du stress ! Mais aussi, la capacité d’analyser les situations avec une vue d’ensemble de toute la chaîne de production et le sens des responsabilités, car on se retrouve parfois seul à devoir gérer des situations délicates. Il faut être polyvalent, trouver des solutions, savoir prendre des initiatives et ceci toujours dans le respect des normes de sécurité. Et bien sûr, être flexible pour le travail de nuit et du weekend.

Justement, ces horaires irréguliers, comment vous le gérez ?

On connaît notre planning très à l’avance, donc cela facilite l’organisation. Après les horaires de nuit, nous avons suffisamment de temps pour récupérer et c’est parfois un avantage d’avoir des congés pas en même temps que tout le monde… C’est vrai que ma première nuit passée dans l’usine, c’était un moment particulier ! Mais après on s’habitue et c’est un choix personnel que de prendre une activité de ce type.

Votre parcours avant d’arriver à Enerbois ?

J’ai un CFC d’automaticien obtenu au CPNV d’Yverdon, puis j’ai travaillé pendant 3 ans à la fabrication de coffrets et armoires électriques. C’est d’ailleurs quand je suis venu faire l’installation électrique au sein de la centrale que j’ai eu contact avec le responsable et qu’il m’a proposé de venir travailler ici. Ce qui m’a motivé à rejoindre Romande Energie, c’est de pouvoir évoluer, apprendre de nouvelles choses et me développer. Après une formation à l’interne, j’ai obtenu les certifications nécessaires pour décrocher mes responsabilités actuelles.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

La diversité ! Il n’y a pas de routine… Le fait de devoir constamment s’adapter à la situation, trouver des solutions, travailler dans un domaine novateur. Je peux apporter des idées et participer à l’amélioration de notre centrale. J’apprécie aussi particulièrement notre ambiance d’équipe. La confiance est primordiale et on peut compter les uns sur les autres.

« Ce qui m’a motivé à rejoindre Romande Energie, c’est de pouvoir évoluer, apprendre de nouvelles choses et me développer. »